Éloge de Jacqueline Tordeux 1923-2015

Page adaptée aux mobiles

Portraits de famille

Nergeric d'antan

Album pour les 90 ans de Jacqueline

Été 2013 aux Sables

Page mobile friendly Google friendly ; sur ordinateur : version desktop

Nous voulons dire quelques mots pour Jacqueline.
Nous, ta famille et tes amis, nous pensons à toi
avec cette page pour te dire un dernier au-revoir.

Après un hiver assez difficile, entrecoupé par plusieurs longs
séjours à l'hôpital, Jacqueline est rentrée chez elle
et s'est éteinte paisiblement dans son lit.

Malgré une grande surdité et sans sortir,
passant en déambulateur de son lit à son fauteuil, elle gardait le
sourire et, intacte son énergie pour gérer sa PME
d'aide à la maison, les papiers et son budget.

Tous les jours elle lisait Le Monde, Ouest-France et aussi de
nombreux hebdomadaires comme le journal des Sables,
avec lecture du carnet des naissances, mariages et décès,
sans oublier de nombreuses oeuvres.

Elle continuait la lecture, les mots croisés du monde et le journal
d'A2. Les réunions de l'ACI et du club de lecture se faisaient chez
elle et régulièrement ses amis venaient jouer au bridge.

Ces dernières années, elle passait une semaine à l'hôpital pendant
l'hiver, ainsi elle était remise sur pied jusqu'à l'année suivante.

De même cette année, elle espérait encore passer l'été chez
elle, avait différé une admission en maison de retraite pour
septembre et refusait tout aménagement « handicap ».
Elle se faisait une joie de recevoir enfants, petits-enfants
et arrières-petits-enfants pour les week-ends de mai
et les vacances d'été.

Faire-part

Faire-part
Faire-part

Arbre généalogique

Jules Outrat

Jules Outrat

Vieillard Laure

Vieillard Laure

<jacques Anatole Marot

Jacques Marot

Bellot Elise

Bellot Élise

Outrat Paul

Paul Outrat

Outrat Adrienne

Adrienne Marot

Jacqueline Outrat bébé

Jacqueline Outrat

Château de Jaunay-Clan
Madeleine et Jacqueline

Nous allons vous présenter Genièvre Outrat, que tout
le monde connaît sous le nom de Jacqueline Tordeux.
Tu es née à Jaunay-Clan dans le château familial,
jeunesse heureuse à la découverte de la France
et des Sables d’Olonne, promenade sur la  plage à dos de poney.

Quelques années après tu réussis le Bac et une licence de droit.

Les Sables d'Olonne 1926
Saint Trojan 1934

Une première naissance, Patrice.
Tu intègres le Ministère de la Santé.
Entre-temps, tu as épousé un aviateur qui après 5 ans
est devenu informaticien chez Kodak.

Après quelques années et deux enfants supplémentaires,
Marc et Pascal, tu es Administrateur Civil chargée des
professions de santé, spécialisée dans le statut
des praticiens et de leur régime de retraite.

Une nouvelle arrivée dans la famille : Sylvie.
Celle-ci te permet de prendre une retraite anticipée et ayant
travaillé vingt ans, tu bénéficieras de cinquante ans de retraite !

le médecin à l'hôpital public

Tu continues ton activité professionnelle et publies, avec
Pierre JEAN en 1967, un livre : « le médecin à l'hôpital public »,
des précis législation hospitalière et des articles dans la revue
du médecin hospitalier.

Tu travailles en collaboration pour l’INSERM, jusqu'en 1996,
tu enseignes à l’école des futurs directeurs d’hôpitaux et tu es
nommée administrateur de l’hôpital de Saint-Maurice (psychiatrie).

Régulièrement, nos sorties du samedi nous permettaient de
rencontrer tes collègues et nous étions impressionnés
par les salles communes qui sentaient l'éther.

DROIT HOSPITALIER TORDEUX

Les manuels de DROIT HOSPITALIER utilisés dans la
préparation aux concours sont plus communément connus
sous le nom « de TORDEUX ». Je vous suis très reconnaissante
du travail que vous avez accompli pendant de nombreuses
années, nous y sommes restés fidèles…

Trois frères 1952
Sylvie Tordeux 1957

Ton époux prend une retraite anticipée pour raison de santé
et vous vous installez aux Sables,
lieu privilégié de ta famille depuis ta naissance.
Catholique, tu intègres la communauté et vas participer
pendant moult années à la formation de catéchumènes.

Mais il te fallait plus d’occupations intellectuelles.
Tu continues à publier dans la revue du praticien, tu joues
au bridge à un haut niveau, tu participes à un club de lecture
et assures les comptes rendus l’ACI.
Avec l’âge,  les problèmes de santé ne t'ont pas empêché de
garder un intellect intact et si les jambes peinent,
la tête fonctionne toujours bien.

Jacqueline
Robert Tordeux

Nous pensons fort à toi et tu seras toujours dans nos cœurs.
Ta vie a été longue, riche et bien remplie.
Juriste et passionnée de lecture,
tu étais surtout généreuse avec ton entourage.

Tu n’aimais pas le noir, les trous dans les pantalons,
mais adorais le caramel, les orangettes et le bridge avec tes amis.
Tu nous faisais des gâteaux au chocolat, écrivais même des SMS
et nous disais de prendre une petite laine
tout en surveillant le thermostat.
Tu t'endormais régulièrement pendant le sermon télévisé
de la messe du dimanche.

Jacquline au bridge
Jacky

Tu avais une grande fierté de ta descendance :
12 petits-enfants  et 17 arrières petits-enfants.
Tu a eu une vie très remplie, sans vanité, sans mise en avant,
gardée souvent secrète, dans la foi et la générosité.

Tu réunissais autour de ton fauteuil de salon enfants,
petits enfants et arrière-petits-enfants.
Merci de nous avoir tous fait grandir auprès de toi.

Ces souvenirs resteront toujours présents :
on ne t’oubliera jamais.
Repose en paix aux côtés de Robert.

Syvie et Anne Lise
Titouan et Julian

D'après les textes de Pascal et Anne-Lise

Arbre généalogique

Index

Me contacter

Lettre suivante :
Mariage de Christophe et Louisa

Lettre no 102, créée le 18/5/2015
adaptée aux mobliles le 26/11/2016